Numéros 4, 5, 6

Pour chaque n° : présentation de la table des matières, de l’éditorial et des résumés (français, anglais, espagnol)

n° 4 – note de synthèse :

« La vie adulte en questions.
Que savons nous de cet adulte qui part en formation ? »
Jean-Pierre Boutinet

Couverture du n° 4Éditorial
Note de synthèse
Jean-Pierre Boutinet – Que savons-nous sur cet adulte qui part en formation ?
Débat
Pierre Dominicé – Le désarroi adulte face au savoir
Réponses de…
Dominique Gourdon-Monfrais – Boulimie de la formation et   anorexie éducative
Martine Lani-Bayle  – Vers une transmission intergénérationnelle des savoirs
Jean-Yves Robin – Le grand écartèlement dans le champ des savoirs : le diplôme qualifiant et la connaissance expérientielle
Christian Heslon – Circulation des savoirs et cohabitation des âges dans le champ de la formation
Articles de recherche
Thierry Fleitz – Formation continue et transformation des pratiques enseignantes : le rapport à la formation
Pascal Roquet – Temporalités biographiques et temporalités institutionnelles : la construction identitaire de l’ingénieur promu
Notes de lecture
Ph. Carré et M. Tétard (coord.) – Les Ateliers de Pédagogie Personnalisée ou l’autoformation accompagnée en actes (C. Frétigné)
H. Bézille-Lesquoy – L’autodidaxie. Entre pratiques et représentations sociales (N. Leselbaum)
J.-L. Guyot, C. Mainguet et B. Van Haeperen (eds.) – La formation professionnelle continue. L’individu au cœur des dispositifs (A. Voisin)
Ch. Delory-Momberger – Biographie et Éducation. Figures de l’individu-projet (R. Müller)
Vie de la recherche
Groupe d’études – histoire de la formation (Gehfa)
Auteurs de ce numéro : Jean-Pierre Boutinet, Pierre Dominicé, Dominique Gourdon-Monfrais, Martine Lani-Bayle, Jean-Yves Robin, Christian Heslon, Thierry Fleitz, Pascal Roquet

Depuis les années 1970-80, l’idée puis les politiques d’éducation permanente ont mis en scène, pour la première fois de façon aussi spectaculaire, la vie adulte. Le terme « adulte » contemporain est le fruit d’un siècle d’évolutions de valeurs culturelles, où le questionnement de discriminations ancrées dans les mentalités est à la base de nombre de changements : que fait l’adulte de son âge, de son genre, de ses appartenances, de ses maturités et de ses déficits ?

Ce numéro envisage la question de la vie adulte depuis sa signification sémantique et symbolique jusqu’à son entrée en formation. À travers le repérage des idéaux-types de l’adulte (mature, en maturation ou immature), c’est une figure plurielle qui se dessine aujourd’hui, liée de manière aigüe à la formation, initiale ou continue, à ses défaillances et à ses recompositions, à ses enrichissements : l’identité adulte n’est plus linéaire. Que sait-on de cet âge difficile à définir, si ce n’est par la maturité biologique qui ne présage en rien d’une quelconque capacité d’autonomie, de responsabilité ou déjà de maturité psychologique ? Qui est cet adulte dont l’itinéraire est jalonné d’obstacles qui le transforment et font de lui un apprenant continuel ? La formation des adultes introduit des questions éducatives particulières, distinctes des processus d’apprentissage enfantins du fait de la spécificité du public concerné : son âge bien sûr, mais aussi une expérience constituée, et des motivations qui lui sont propres. Car à tant parler de la formation, de ses chances et de ses handicaps, on risque parfois d’oublier l’essentiel : à l’origine est l’adulte

____________________________________

Articles de recherche – résumés

____________________________________

Formation continue et transformation des pratiques enseignantes : le rapport à la formation

Thierry FLEITZ
Professeur agrégé d’EPS, docteur en sciences de l’éducation de l’université de Lille 1 au CUEEP, Laboratoire Trigone.

La formation continue modifie-t-elle les pratiques, dans quelle mesure et pourquoi ?
Plutôt que de considérer les problèmes relatifs à la qualité de la formation ou l’identité des personnes impliquées, nous avons préféré étudier ce qui rassemble un individu et une formation en vue d’un changement et ce à travers la notion de « rapport à la formation ».
Un échantillon de professeurs d’éducation physique, bien que non représentatif de l’ensemble des professeurs, nous a paru un bon choix pour effectuer cette étude, car ils disposent d’une grande liberté de décision et d’autodétermination. Ils doivent, par conséquent, construire d’une façon sensée tout ce qui ne leur est pas imposé par la hiérarchie ou par la pression des collègues.
Les caractéristiques de ce « rapport à la formation » seront précisées à travers cinq composantes : le degré d’implication des professeurs, la représentation mentale qu’ils se font de la profession, les motivations professionnelles et socio-affectives qui les poussent à s’engager, le contenu de formation, la façon dont elle est dispensée et, par la suite, sa mise en application.Dans le rapport à la formation des professeurs étudiés, ces composantes sont présentes à des degrés divers, mais les innovations observées dans leurs pratiques sont toujours construites autour d’un rapport à la formation que nous avons appelé rapport « opératif » à la formation. Cette notion nous aide à comprendre comment les aspects psychologiques, les contenus de formation et l’environnement professionnel entrent en interaction dans le processus de formation.

Continuing education and transformation of teaching practices : the trainee’s relationship to the training experience

Does continuing education change teachers’ practices ? If so, to what extent and why ?
Rather than taking into separate account problems related to the quality of the training on the one hand, and the identity of the trainees, on the other, we have preferred to study that which unites an individual and his or her given training experience aimed, as are most experiences of the kind, at bringing about lasting change.  We conducted this study via the notion of “rapport à la formation” or “the trainee’s relationship to the training experience.”
Although not representative of all teachers, a sample of physical education teachers seemed to us to be an interesting target population for this study, as they enjoy a significant degree of autonomy and self-determination.  As a result, they are free to construct, as they see fit, all which is not expressly imposed upon them by their hierarchy or adopted by them due to peer pressure.
The characteristics of this “relationship to the training experience” revolve around five main components : trainees’ degree of engagement or involvement in the course, their mental representations of the job they do, the professional and socio-affective motivations which incite them to undertake the training course in the first place, the course contents, and finally, the way in which the course is delivered and implemented through practice.
In this “relationship” as observed in the current study, these components are present to varying degrees, but the innovations observed in practice are always the result of a “relationship to the training experience” which we call the “operative” relationship to training.  This sub-notion allows us to understand how psychological factors, course contents, and immediate professional environment interact throughout the training process.

Formación continua y transformación de la práctica de los profesores : la relación con la formación

La formacion modifica las practicas de los profesores? en que medida y por qué ?
En lugar de considerar los problemas relativos a la calidad de la formación o a la identidad de las personas implicadas, nosotros hemos preferido estudiar lo que unifica a un individuo y a una formación en vista de un cambio; este analisis es hecho segun la noción de “relación con la formación”.
Una muestra de profesores de educación física, aunque no representiva del grupo total de profesores, nos pareció una buena posibilidad para efectuar este estudio, puesto que ellos tienen gran libertad de decisión y de autodeterminacion. Estos profesores deben en consecuencia construir con sensatez todo lo que sus superiores y la presion de sus colegas no les imponen.
Las caractéristicas de esta “relación con la formación” seran definidas a traves de 5 componentes: el grado de implicacion de los profesores, la representación que ellos tienen de la profesión, las motivaciones profesionales y socioafectivas que los llevan a comprometerse, los contenidos de las formaciones, la manera de dar dicha formación y de la ponerla en práctica.
En la relación de estos profesores con la formación, los componentes citados son presentes en grados diversos, pero la innovación observada en sus prácticas es siempre construída alrededor de una relación con la formación que hemos llamada “operatoria”. Esta noción nos ayuda a comprender como los aspectos psicológicos, los contenidos de las formaciones y el ambiente profesional entran en interacción con el proceso de formación.

Temporalités biographiques et temporalités institutionnelles : la construction identitaire de l’ingénieur promu

Pascal ROQUET
Ancien chargé d’études au Céreq, maître de conférences en Sciences de l’éducation au Cueep à l’Université de Lille 1. Il appartient au laboratoire Clerse/Ifresi, et est associé au laboratoire Trigone/Cueep.

La question de la construction des identités professionnelles des ingénieurs relève d’une dynamique qui articule à la fois les trajectoires biographiques, les filières de formation et d’emploi, et les modèles scolaires et professionnels de l’ingénieur. Cette dynamique se trouve de nouveau réinterrogée au cours des années 90 suite à l’introduction d’un dispositif de formation innovant : les Nouvelles Formations d’Ingénieurs (NFI). Nous nous appuierons sur l’étude spécifique d’un cas d’école qui visibilise ces transformations et touche au plus près la compréhension des carrières promotionnelles de techniciens devenant ingénieurs, leur mode de sélection dans une filière de formation, et plus généralement la construction identitaire de l’ingénieur promu. Celle-ci s’inscrit dans un processus de remaniement identitaire, autour de la reconnaissance d’agencements de différents types de savoirs, et recompose ainsi les catégorisations de l’identité professionnelle de l’ingénieur promu.

Biographical and institutional temporalities : the construction of identity in young engineering graduates

How an engineer comes to construct his or her professional identity operates through an ensemble of factors such as life experiences, formal education, work experiences, as well as the aspiring engineer’s various school and professional role models.  This dynamic construction has once again become a topical subject in the 1990s following the introduction of an innovative training program called “les Nouvelles Formations d’Ingénieurs” (NFI), or “New Training for Engineers.”  Our study looks at the case of a specific school where these transformations are visible and where they have a direct impact on the understanding of future career options and the career decision-making process in which young engineers engage as they begin to construct their future professional identities.  This process is a “re-ordering” of the young professional identity anchored in the recognition of newly-acquired forms of knowledge, which in turn leads to a re-ordering of the more formal classifications of professional identity upon which young engineering graduates base their career decisions.

Temporalidad biográfica y temporalidad institucional : la construción de la identidad del ingeniero promovido

El tema de la construcción de las identidades profesionales de los ingenieros comprende una dinámica que articula a la vez las biografías, los dominios de formación y de empleo, así que los modelos escolares y profesionales del ingeniero. Esta dinámica se encuentra de nuevo discutida a raiz de la introducción, en el transcurso de los años 90, de un nuevo programa de formación innovante : las nuevas formaciones de ingenieros (NFI). Nosotros nos basaremos sobre el estudio del caso específico de una escuela que apunta a esas transformaciones y que aborda de cerca la comprensión de carreras promocionales de los técnicos promovidos como ingenieros, sus modos de selección en un programa de formación y, de manera mas amplia, la construcción de la identidad del ingeniero que es promovido. Esta identidad  tiene lugar en un proceso de reorganización que gira en torno al reconocimiento de  l’acción de los diferentes tipos de conocimiento, recomponiendo así las categorizaciones de la identidad profesional del ingeniero promovido.


Haut de page

n° 5 – note de synthèse :

« Technologies et formation »
Brigitte Albero

Couverture du n° 5Éditorial
Note de synthèse
Brigitte Albero – Technologies et formation : travaux, interrogations, pistes de réflexion dans un champ de recherche éclaté
Débat
Monique Linard – Une technologie démocratique est-elle possible ?
Réponses de…
Alain Chaptal – La perspective économique. La formation à l’aune des valeurs de l’entreprise : l’expérience américaine
Teresa Yuren – La perspective éthique. Citoyenneté et pauvreté : le cas du Mexique
Jacques Wallet – La perspective de la coopération internationale. Développement et formation des cadres intermédiaires : le cas de l’Afrique sub-saharienne
Maria Amata Garito – La perspective internationale. Une collaboration Europe-Pays de la Méditerranée
Patrick Chevalier – La perspective organisationnelle. Transformation des activités et des systèmes
Christine Barats, Nicolas Klotz – La perspective nationale. Des cas en universités françaises : dialogue fictif entre un technologue et un pédagogue
Article de recherche
Jean Trohel, Sébastien Chaliès, Jacques Saury – La dynamique des interactions tuteurs-stagiaires en situation de conseil pédagogique
Notes de lecture
F. Balle – Les médias (J.-M. Saillant)
M. Bera, Y. Lamy – Sociologie de la culture (J. Le Marec)
M. Fabre – Le problème et l’épreuve. Formation et modernité chez Jules Verne (S. Oudet)

Les nouvelles technologies sont un thème de recherche en vogue. Accolées à la problématique de la formation des adultes, elles échappent pourtant souvent aux sciences de l’éducation, saisies par des disciplines qui privilégient aussi bien l’étude de l’objet en tant que tel, que l’analyse des processus cognitifs ou encore celle des incidences économiques, sociales et politiques des technologies sur les divers environnements humains.

Ce numéro cherche à faire le point sur le rapport entre technologies et formation depuis les années 1960. À travers un champ d’études émietté, on s’aperçoit que les orientations de recherche sont soumises à deux variables fortes : la chronologie, où le stade de développement des outils technologiques et les innovations pèsent pleinement sur la production des savoirs ; et les disciplines-cadre des recherches, dont la multiplicité diversifie l’investigation autant qu’elle l’éparpille. Dans un deuxième temps, c’est également le contexte contemporain de la formation qu’il faut observer : on ne peut plus, à l’heure où la technologie devient une pratique ordinaire et où les interdépendances entre outils et hommes sont reconnues, traiter les objets techniques comme des entités autonomes. C’est donc une autre culture de la technique qui s’annonce, anthropologiquement constitutive de l’activité humaine. Enfin, le rôle des sciences de l’éducation dans la recherche sur les technologies sera abordé, avec le souci constant de ne pas se focaliser sur l’étude d’objets qui changent trop vite pour être observés dans leur actualité.

 

____________________________________

Articles de recherche – résumés

____________________________________

La dynamique des interactions tuteurs-stagiaires en situation de conseil pédagogique

Jean TROHEL, Sébastien CHALIES, Jacques SAURY
UFRAPS, Université de Rennes 2, CREN, IUFM de Toulouse, UFRAPS, Université de Nantes

Cette étude analyse les interactions au sein de quatre dyades composées chacune d’un enseignant d’EPS (conseiller pédagogique) et d’un enseignant stagiaire, au cours d’entretiens de conseil post-leçons. Ces interactions sont étudiées en tant qu’actions collectives situées et en référence au cadre théorique du cours d’action. Trois sortes de matériaux ont été recueillis : enregistrements vidéo des leçons menées par le stagiaire ; enregistrements vidéo des entretiens post-leçons ; verbalisations lors d’autoconfrontations individuelles. Les résultats montrent qu’au cours de l’entretien, l’interaction entre le tuteur et le stagiaire s’organise selon des références identitaires multiples et fluctuantes. Ils permettent d’identifier des discordances dans la dynamique de l’interaction et certains dysfonctionnements dans la relation. La discussion met en évidence des paradoxes et des dilemmes chez les acteurs.
Mots clés : Conseil pédagogique, Interactions, Formation, Action située, Engagement.

Interaction in the pedagogical counseling relationship :
a closer look at advisor-trainee relations

This study analyzes interaction within four distinct dyads, each made up of a physical education teacher/instructor (in the role as pedagogical advisor/trainer) and a student teacher.  The interaction took place during post-observation counseling sessions, and is analyzed as “situated collective action” within the theoretical framework known in France as “cours d’action” (“action in progress” or “action underway”).  Three types of data were collected : video recordings of lessons taught by the student teacher;  video recordings of post-observation interviews ;  and verbal reports of individual self-confrontation.  The results show that in the course of the interviews, the interaction between the advisors and the trainees is structured according to numerous and fluctuating identity references, thus making it possible to identify certain forms of “discord” and “dysfunctioning” within the relationship and its ongoing dynamic construction.  The discussion highlights paradoxes and dilemmas within and between the study’s participants.
Keywords : Pedagogical counseling, Interactions, Training, Situated action, Involvement.

La dinámica de las interacciones entre los tutores y los estudiantes en situaciones de consejo pedagógico

Este estudio analiza las interacciones entre las cuatro diadas compuestas cada una por un profesor de EPS (consejero pedagógico) y un profesor-estudiante durante las sesiones de consejo pedagógico que tienen lugar despues de las lecciones. Estas interacciones son analizadas commo acciones colectivas y haciendo referencia al cuadro teórico que estudia el “curso de la acción”. Tres tipos de informaciones fueron recolectadas: grabaciones en video de lecciones desarrolladas por el estudiante, grabaciones en video de entrevistas que tuvieron lugar despues de las lecciones, verbalisaciones durante auto-confrontaciones individuales. Les resultados muestran que durante las entrevistas, las interacciones entre el profesor y el profesor-estudiante se organizan según referencias de identidad multiples y fluctuantes. Estas interacciones permiten identificar las discordancias de la dinámica de la interacción y ciertos disfuncionamientos en la relación. La discusión revela ciertas paradoxas y dilemas de los actores.
Palabras claves : consejo pedagógico, interacciones, formación, acción localizada, compromiso.


Haut de page

n° 6 – note de synthèse :

« De l’éducation permanente
à la formation tout au long de la vie »
Jean-Claude Forquin

couverture du n° 6

Éditorial
Note de synthèse
Jean-Claude Forquin – L’idée d’éducation permanente et son expression internationale depuis les années 1960
Débat
Paul Santelmann – L’Éducation permanente… en quête de reconnaissance
Réponses de…
Hubert Bouchet – Éducation permanente ou apprenance univer-selle
Marc Dennery – De l’éducation permanente à la formation tout au long de la vie
Pierre Dominicé – Une illusion d’optique continue de détourner le sens de la notion de formation
Conclusion par Paul Santelmann – Quitter l’autoroute pour reprendre les chemins escarpés
Articles de recherche
Serge Leblanc, Jacques Saury, Carole Sève – Autoréférence et exploitation opportuniste d’un environnement hypermédia « ouvert » : étude de l’activité d’utilisateurs
Martine Beauvais – Des principes éthiques pour une philosophie de l’accompagnement
Notes de lecture
P. Maubant – Pédagogues et pédagogies en formation d’adultes (Ph. Carré)
G. Murray, J. Bélanger, A. Giles et P.-A. Lapointe – L’organisation de la production et du travail : vers un nouveau modèle ? (P. Santelmann)
C. Jollivet-Blanchard et E. Blanchard – L’expérience de la coopération en éducation : pourquoi ? Comment ? (J. Aubret)
Vie de la recherche
Auteurs de ce numéro : Martine Beauvais, Hubert Bouchet, Marc Dennery, Pierre Dominicé, Jean-Claude Forquin, Serge Leblanc, Paul Santelmann, Jacques Saury, Carole Sève

L’éducation permanente n’est pas une idée récente ; mais à partir des années 1960, elle a donné lieu à une littérature abondante en même temps qu’elle a été mûrie et élaborée dans les milieux de militants et d’experts impliqués dans les pratiques d’éducation des adultes.

Ce numéro aborde le concept d’éducation permanente – lifelong education – et la façon dont il s’est imposé en contexte international puis français, parmi d’autres termes possibles, pour élargir la notion jusque là prédominante d’« éducation des adultes ». À la croisée de plusieurs mondes, celui des associations, celui de l’Éducation nationale et celui de l’entreprise, l’« éducation permanente » a désigné (l’utopie ?) d’un nouveau système d’éducation et de formation sur toute la durée de la vie.

Avec la loi de 1971, mais aussi dans de nouvelles contraintes socio-économiques, l’éducation permanente s’est recentrée sur sa dimension fonctionnelle et professionnelle, plus que culturelle et citoyenne. Aujourd’hui, quand la notion de « formation professionnelle tout au long de la vie » supplante celle d’éducation permanente jusque dans le texte de la loi de 2004, comment expliquer ce glissement ? Et surtout, alors que la formation des adultes semble dorénavant se centrer sur la sécurisation des trajectoires professionnelles, comment réduire les inégalités persistantes dans le rapport à la formation ?

____________________________________

 Articles de recherche – résumés

____________________________________

Autoréférence et exploitation opportuniste d’un environnement hypermédia « ouvert » : étude de l’activité d’utilisateurs

Serge Leblanc, Jacques Saury, Carole Sève
Maître de conférences en FOAD-TICE à l’IUFM de Montpellier. Conception d’environnement d’apprentissage interactif informatisé.
Maître de conférence en STAPS à Nantes
Maître de conférence en STAPS à Nantes

Cet article propose une présentation de quelques résultats concernant les « situations problématiques » et les usages « prometteurs » d’un environnement hypermédia « ouvert ». L’analyse de l’activité des utilisateurs de cet environnement en situation réelle de formation a été menée à partir du cadre théorique et méthodologique du cours d’action. La description des cours d’action des utilisateurs fait apparaître une errance interprétée comme une perte de sens et une désorientation mais également une capacité des utilisateurs à « s’autoréférencer » et à exploiter de manière opportuniste les offres de cet environnement « ouvert ».
Mots-clés : hypermédia, apprentissage situé, signification, activité

Self-reference and opportunistic use made of an “open” hypermedia environment : a study of user activity

This article presents some results concerning “problematic situations” and the “promising uses” made by learners of an “open” hypermedia environment. The analysis of the users’ activity of this environment has been carried out within the theoretical and methodological framework designed to study the “course of action” in ecological situations. The description of users’ courses of action shows, on the one hand, a tendency to wander somewhat restlessly, which could be interpreted as a loss of meaning and/or a loss of one’s sense of orientation while browsing.  Yet the study also reveals an ability which users have to  “refer to themselves” and to capitalize opportunistically, as it were, on the “offers” or “affordances” contained within this “open” environment.
Keywords : Hypermedia, Situated learning, Meaning, Activity

Autoreferencia y explotacion oportunista de un ambiente hypermedia abierto : estudio de la actividad de los usuarios

Este artículo presenta algunos resultados concernando las «situaciones problemáticas » y los usos « prometedores » de un ambiente hipermedia abierto. El análisis de la actividad de los usuarios de este ambiente en situación real de formación fue desarrollado a partir de un marco teórico y metodológico acerca del curso de la acción. La descripción del curso de las acciones de los usuarios muestra una inestabilidad interpretada como una pérdida de sentido y una desorientación, pero igualmente una capacidad de los usuarios a se autoreferenciar y a explotar de manera oportunista las ofertas de este ambiente abierto.
Palabras claves : Hipermedia, aprendizaje en situación, significación, actividad

Des principes éthiques pour une philosophie de l’accompagnement

Martine BEAUVAIS
Docteur en Sciences de l’éducation et enseignante au CUEEP, Lille 1

Il se peut que l’engouement connu aujourd’hui pour l’accompagnement ne soit que le simple effet d’une mode. Mais il se peut aussi qu’il soit le reflet d’un véritable changement paradigmatique. Et dans ce cas, il paraît urgent d’entreprendre une réflexion d’ordre épistémologique et éthique susceptible d’aider les praticiens à mieux penser et agir leurs accompagnements singuliers.
Ainsi, de l’émergence d’un possible postulat paradigmatique à la tentative de formulation de principes éthiques cet article se veut une modeste contribution à l’effort d’élucidation et de conceptualisation de la notion d’accompagnement.
Mots clés : Accompagnement, autonomie, éthique, paradigme, responsabilité

Ethical principals  for a philosophy of accompaniment

The recent enthusiasm for accompaniment might well be just a trendy idea. However, it might also be the sign of a genuine paradigm shift in education.  In this case, it seems urgent to reflect on the matter from an ethical as well as an epistemological point of view, in order to help practitioners improve both how they think about or theorize “accompaniment”, and how they carry out their theory in practice.
Thus, by addressing questions ranging from the emergence of a possible paradigmatic postulate to the attempt to formulate ethical principals related to practice, the present article aims to contribute, albeit modestly, to a conceptualization of the notion of accompaniment.
Key words : Accompaniment, autonomy, ethics, paradigm, responsibility

Principios éticos para una filosofía del acompañamiento

Puede ser que el entuasiasmo que se conoce actualmente con relación al acompañamiento  sea nada mas que un sencillo efecto de moda. Pero tambien puede que sea el reflejo de un verdadero cambio paradigmático. Y en este caso, parece urgente emprender una reflexión de tipo epistemológico y ético susceptible de ayudar a los practicantes para que piensen mejor y pongan en práctica sus acompañamientos  singulares.
Así, desde la emergencia de un posible postulado paradigmático hasta la tentativa de formulación de principios éticos, este artículo quiere ser una modesta contribución al esfuerzo de elucidación y de conceptualización de la noción de acompañamiento.
Palabras claves : Acompañamiento, autonomía, ética, paradigma, responsabilidad


Haut de page