Charte

Cette revue (fondée en 2003) a pour vocation de favoriser la production, la valorisation et la mise en débat des synthèses et des résultats de travaux scientifiques (thèses, recherches sur contrat, symposium, notes  d’habilitation à diriger des recherches, etc.), réalisés dans le champ de la formation des adultes. Ce domaine se révèle largement pluridisciplinaire ; la création d’une nouvelle revue permet de progresser dans la production des savoirs sur la formation et de contribuer à la compréhension des systèmes d’éducation et de formation

Le Comité éditorial est, aujourd’hui, composé de 17 enseignants-chercheurs et experts de plusieurs nationalités

La revue paraît au moins trois fois par an. Chaque livraison comprend plusieurs rubriques : des articles de recherche primaire, une note de synthèse thématique, des notes de lectures, et des informations d’autres associations engagées dans le champ de la formation des adultes.

Chaque numéro contiendra une note de synthèse sur un thème et des articles dont le choix n’est pas lié au thème de la note de synthèse.
Comme toutes les revues internationales de recherche primaire la revue accueille des articles envoyés spontanément par des auteurs individuels ou collectifs.

Les procédures concernant les articles

Un Secrétariat éditorial, composé de quatre membres du Comité éditorial, choisit les Lecteurs de chaque article anonymé sur une liste qui comprend 50 Lecteurs français et étrangers qui nous ont donné leur accord pour faire ce travail, chacun spécifiant sa discipline, son champ de compétences et d’intérêts.

Chaque article, anonymé, est lu par trois Lecteurs (dont au moins un n’est pas français) qui peuvent donner leur avis en renseignant une feuille d’évaluation. Un principe simple a été pris et déjà mis en œuvre : si les trois Lecteurs sont du même avis (article accepté sans modifications, article accepté avec modifications mineures, article accepté avec modifications majeures, article refusé), le Secrétariat suit strictement les avis des Lecteurs ; s’il y a des divergences, le Secrétariat arbitre.

Les auteurs reçoivent les avis anonymés des Lecteurs.

Le dernier numéro de chaque année fera connaître la liste des Lecteurs qui auront été sollicités, pour les articles que la revue a reçus, articles qui pourront avoir été publiés, ou refusés, ou en navette avec les auteurs pour des corrections. Ainsi, tous les usagers de la revue vérifieront que nous nous sommes adressés à des Lecteurs reconnus comme experts dans les différentes communautés disciplinaires et interdisciplinaires.

Procédure concernant les notes de synthèse

En revanche les notes de synthèse et les débats sont commandités par le Comité éditorial qui choisit les auteurs connus pour leur expertise et leur expérience sur les thèmes sélectionnés. Une note technique esquisse le « genre » note de synthèse est fournie aux auteurs sollicités qui restent bien entendu responsables de leur plan et de leurs idées.
Il n’existe pas de définition littéraire ou canonique de la note de synthèse. Selon les pays, les époques et les disciplines, elle se présente sous des formes différentes. C’est pourquoi les propositions suivantes doivent être lues comme des indications.

Une note de synthèse est une étude systématique de la littérature (en langue française et anglaise) relative à un thème ou un objet d’actualité, en distinguant les recherches et d’autres travaux comme les essais, études, comptes rendus etc. La note classe et organise les savoirs acquis, les théories apparentes et sous-jacentes aux différentes œuvres. Elle fait ressortir les courants de pensée et les orientations actuelles des recherches.
De même, nous avons établi une note pour organiser les débats.
Gardons l’essentiel de la signification du terme : il s’agit de la discussion, organisée et dirigée, d’une question. Cette discussion échange des arguments et permet l’examen contradictoire des points de vue. Le champ conceptuel et social du mot lui associe les notions de contestation, voire de polémique, ce qui ne rend pas le débat facile, puisqu’il est une pratique intellectuelle qui engage souvent la passion des protagonistes.

Ces principes doivent être confrontés aux problèmes rencontrés au fur et à mesure de la préparation des numéros, de même qu’aux réflexions des lecteurs. Une chose est sûre, si nous devons changer sur un point ou sur un autre le mode fonctionnement, le public en sera averti.